HITT au Ghana

La formation professionnelle liée au marché sera particulièrement ciblée dans les centres d’activité touristique clé où il y a un grand nombre de travailleurs non officiels existant ou potentiel. Les secteurs de priorité potentiels incluent l’hôtellerie et la restauration et les services de boissons

Le Centre d’Opportunités de l’Industrialisation du Ghana (OICG)

L’OICG se spécialise dans la formation professionnelle et l’emploi pour la jeunesse désavantagée et marginalisée du Ghana. Elle propose des formations professionnelles de trois mois à Accra, à Takoradi et à Kumasi et des placements professionnels dans des domaines tels que la restauration, la maçonnerie, la charpenterie et la menuiserie, la fabrication du métal et l’informatique. Elle va lancer des formations professionnelles en hôtellerie et en relations clientèle, et elle forme plus de 2 000 étudiants.

Sa mission est de rendre indépendants les individus, afin qu’ils deviennent autonomes grâce au développement de compétences, en utilisant un réseau décentralisé d’entrepreneurs sociaux et de leaders de la communauté. Les programmes de développement de la main d’oeuvre et de l’amélioration des conditions de vie visent à développer des individus autonomes et des communautés saines. Le travail avec les femmes fermières reçoit une attention particulière, en tant que clé d’un développement durable dans les communautés rurales.

Les aspects principaux de sa philosophie organisationnelle sont :

  • Développement personnel : rendre indépendants les individus, les institutions et les communautés grâce au transfert de connaissances et de compétences
  • Étoffer les capacités : en permettant aux bénéficiaires de devenir des membres productifs de leurs communautés en leur donnant des compétences pour vivre, travailler et entreprendre
  • Entreprise sociale : les programmes sont basés sur la communauté et liés au marché pour s’assurer qu’ils correspondent aux besoins de la communauté et sont fiscalement responsables
  • Partenariat : le développement est un effort commun et c’est seulement par une coopération réussie que les besoins du monde en voie de développement seront remplis

Fondée en 1970 par le défunt leader des droits civiques, le révérend Dr. Leon H. Sullivan, en réponse aux demandes d’assistance de groupes locaux de citoyens du Nigeria, du Ghana et d’Éthiopie, l’OICG était précédemment nommée Centre International d’Opportunités pour l’Industrialisation (OICI) et dirigée depuis les USA. Elle fut remise au gouvernement du Ghana, qui continue de l’aider. Elle a établit des organisations affiliées, basées sur les communautés, dans plus de vingt pays au cours de quatre décennies et elle continue à se développer.

Sa vision est que tous les jeunes du Ghana aient les opportunités et l’assistance nécessaire pour réaliser tout leur potentiel grâce au développement personnel et à l’autonomie.

Elle a pour but de faire cela en :

  • Devenant un fournisseur leader de formations innovatrices, utiles et liées à la demande
  • Équipant les étudiants/stagiaires de l’OICG avec la confiance, la foi et le respect de soi-même nécessaires à saisir de nouvelles opportunités
  • Procurant de solides opportunités d’emploi et des solutions de main d’oeuvre pour les réseaux d’entreprises
  • Procurant assistance et encouragement pour le futur développement des diplômés
  • Contribuant à la stratégie nationale pour le développement social et économique

L’OICG a réussi une croissance remarquable, le nombre d’étudiants terminant chaque année ayant presque doublé. La popularité de ses cours est due à la prise de conscience croissante de son succès – plus de 70% des étudiants qui obtiennent leur diplôme trouvent un emploi.

Dans le futur, l’OICG souhaite mettre en place des formations souples et mobiles pour répondre aux besoins croissants des femmes désavantagées et marginalisées et de la jeunesse dans des régions rurales et reculées du Ghana. L’initiative du HITT est étroitement alignée avec cette direction stratégique.

SNV au Ghana

SNV est au Ghana depuis 1995 et depuis 2005-2011 en tant qu’organisation leader du développement dans le secteur touristique. Elle se consacre à réduire la pauvreté en créant des compétences, en facilitant les partenariats entre les secteurs public et privé, en planifiant le tourisme et développant des produits dans les régions du nord, de l’ouest et du centre ainsi que dans la région du Grand Accra. Avec ses partenaires, elle vise à assurer que les bénéfices financiers de l’industrie du tourisme ne servent pas qu’à dynamiser l’économie du Ghana mais procurent aussi des bénéfices durables pour les communautés pauvres. Ceci a été réalisé grâce à la promotion du Tourisme Pro-Pauvre Durable (SPPT), qui a pour but d’augmenter les bénéfices nets pour les personnes pauvres.

Une des clés est l’approche dans la gestion de la zone de destination, qui implique de gérer et de vendre les différents produits touristiques d’une région en tant que produit unique.