Le Cambodge

En dépit d’une forte croissance économique générale proche en moyenne de 6% par an lors de la dernière décennie, le Cambodge demeure l’un des plus pauvres pays d’Asie, un tiers pratiquement de sa population vivant au-dessous du seuil de pauvreté, et il est classé 124ème sur 169 sur l’Index International du Développement Humain.

Le tourisme est le deuxième plus gros secteur économique, employant environ 70 000 (Institut National des Statistiques du Cambodge (2008)) personnes. Il génère des revenus dans les zones urbaines pour les cyclo-pousses et les vélomoteurs-taxis, les vendeurs de rues, les nettoyeurs, les éboueurs, les réparateurs de véhicules, les travailleurs du bâtiment, et dans les zones rurales pour les fermiers, les pêcheurs, les fileurs, les tisseurs et les producteurs d’artisanat, par exemple.

hitt-tourism-training-cambodia-9394Mais jusqu’aux trois-quarts de ces travailleurs sont non déclarés ou sont des personnes travaillant en famille, non payées, sans contrat d’emploi. Ils doivent souvent travailler dans des conditions mauvaises ou dangereuses, pour des salaires bas et irréguliers.

C’est seulement en prenant part à des programmes de formation officielle que ces travailleurs pourront accéder à des salaires plus élevés, à des contrats normaux et aux droits des travailleurs. Ayant de meilleures compétences et de plus grandes connaissances, ils pourront répondre aux besoins et aux attentes des visiteurs internationaux, stimulant du coup encore plus la croissance de l’industrie touristique et de l’économie en général.