D’après l’Institut Économique du Cambodge ((Institut National des Statistiques du Cambodge (2008), Recensement Général de la Population, Moi, Cambodge)), les travailleurs non déclarés du Cambodge sont vulnérables en de nombreux aspects :

  • Sujets à de mauvaises conditions de travail, souvent exposés à des risques professionnels tels que les accidents et de sérieux problèmes de santé
  • Reçoivent un revenu très bas et irrégulier, et l’emploi est très instable
  • Ont peu ou pas de capitaux
  • Ne sont pas reconnus, réglementés et n’ont pas droit à une protection légale ou à une représentation collective pour défendre leurs intérêts
  • Ont peu ou pas d’accès aux marchés organisés, aux institutions de crédit, à une éducation officielle et à des institutions de formation, ni à de nombreux service et équipements publics
  • Sont sur-représentés par les femmes dont les conditions de travail sont souvent inacceptables