Secteur non officiel

Des travailleurs non officiels sont employés dans des hôtels, des restaurants, des boutiques touristiques, travaillent à leur compte comme guides touristiques ou conducteurs de cyclo-pousse, ou dirigent des micro-entreprises telles que des stands de nourriture et des séjours chez l’habitant.

En 2007, un sondage national au sujet de l’emploi révélait que le secteur non officiel au Vietnam représentait un quart de tous les emplois principaux (près de 11 millions), contribuant à 20% du PIB. Le sondage effectué au sujet du secteur ménager, d’entreprise et non officiel réalisé à Hanoï et à Ho Chi Minh Ville dévoilent les défis auxquels est confronté le secteur non officiel du Vietnam :

  • Des conditions d’opération précaires – peu de travailleurs non déclarés ont accès aux services publics ou à des locaux spécifiques à partir desquels ils peuvent diriger leur activité.
  • Malgré de longues heures de travail, les revenus sont faibles, 1,5 million de VND par mois (100 US$/mois) et la couverture de sécurité sociale est inexistante
  • La majorité des travailleurs non officiels est à son compte ou sont des membres de la famille dont l’éducation scolaire se trouve au-dessous de la moyenne nationale
  • Les femmes représentent une bonne moitié du chiffre des travailleurs du secteur non officiel : leurs emplois tendent à être moins sûrs et moins payés que ceux occupés par des hommes et il y a plus de chances qu’elles aient à travailler à l’extérieur dans des conditions difficiles.